Quand une vieille dame rencontre un super-héros…

… ou l’aide aux personnes âgées racontée en 3D.

Depuis quelques années, le secteur des services à la personne connaît un essor grandissant.

Garde d’enfants à domicile, aide au ménage-repassage, jardinage … autant de prestations qui répondent aux besoins de la vie moderne.

Afin d’accompagner la marque Etre là ! dans le développement de sa communication visuelle, Image In Production a réalisé et produit deux courts films d’animation 3D mettant en scène une vieille dame et un super héros.

Publicités

Image In Production en Inde.

Les sociétés françaises sont de plus en plus nombreuses à venir s’implanter en Inde, séduites par les possibilités qu’offre ce grand pays en pleine mutation.

Afin de répondre à un besoin en image croissant, Image In Production y organise régulièrement des tournages vidéo et des reportages photo. Nos dernières productions locales : des films pour les laboratoires Sanofi et la filière Total Oil & Gaz.

Si plus de 7 000 km séparent nos bureaux parisiens de la ville de Bombay, nous faisons néanmoins preuve d’une grande réactivité dans la mise en place de nos équipes de tournage. Et ceci grâce à notre collaborateur sur place, Yan Garin.

Après avoir travaillé à la réalisation de documentaires puis au développement de la chaine qatarie Al Jazzera Children, Yan Garin est parti s’installer à Bombay en 2007. Il y a créé la société Upside Down spécialisée dans le design 3D.

Regard posé par un entrepreneur créatif et globetrotteur sur son pays d’accueil !

Après avoir travaillé en tant qu’ingénieur du son, chef opérateur et réalisateur sur des documentaires, qu’allais-tu chercher en Inde ?

Je m’étais rendu en Inde à plusieurs reprises dans le cadre de différents travaux documentaires. Je suis immédiatement tombé amoureux du pays, de son Histoire, de sa culture et de sa complexe société ! J’ai aussi senti que sa croissance éclair et sa récente ouverture au reste du monde permettait une approche relativement libre et personnelle de la construction de projets audiovisuels, là où l’Europe a tendance à formater ses productions. Par ailleurs, l’Inde a développé une culture de l’image et du son multimillénaire, prépondérante dans ses cérémonies, ses célébrations religieuses, ses loisirs, sa vie politique et bien sûr ses arts. Toutes ces facettes m’ont naturellement attiré alors même que je cherchais quelque chose de différent dans mon travail.

Lorsque l’on fait de l’audiovisuel en Inde, est-ce important de travailler en conservant un « regard » européen ?

C’est en effet le moyen de se détacher de la masse d’un milliard d’individus ! Il serait ridicule de travailler à l’indienne. Il y a une multitude de professionnels qui le fait merveilleusement bien ! Aussi, les références étrangères sont principalement anglo-saxonnes et presque exclusivement nord américaines. C’est pourquoi les idées qui nous semblent classiques voire banales en France sont souvent perçues comme étant très avant-gardistes en Inde.
Les méthodes de production sont également différentes. Imposer ou proposer de suivre nos critères en terme de qualité et de rythme de travail permet de rester en phase avec ses partenaires européens.

Es-tu confiant quant à la participation des entreprises françaises dans le développement de l’Inde ?

Une partie importante de l’économie indienne est basée sur la sous-traitance pour des sociétés européennes et américaines. Les entreprises françaises ont donc un très grand rôle à jouer dans les relations entre l’Inde et l’Occident, que ce soit dans la formation de professionnels, l’adaptation des structures locales aux normes internationales et évidemment l’apport de nouveaux marchés.

Inde, pays des grands projets du futur ?

Avec la multiplication des écoles de communication, d’audiovisuel et de cinéma à travers le pays, l’Inde offre une gamme de professionnels de plus en plus large et qualifiée.
Par ailleurs, il serait hypocrite de ne pas mentionner les avantages financiers offerts par le marché local : des projets à grande échelle qui ne pourraient pas voir le jour en Europe ni même aux États-Unis deviennent ici possibles grâce à cette formule unique.